Rééquilibrage alimentaire rapide & sans prise de tête #pouletenbombe

Capture d’écran 2018-06-03 à 11.36.30.png

Hello les poulets!

En juin, je lance un nouveau projet: qu’on se prépare à l’été ensemble. Et comme Rome/le body de Bella Hadid ne s’est pas fait en 1 jour, ça me semble nécessaire qu’on s’y mette dès maintenant.
C’est donc pleine d’allégresse que je vous prépare la série #pouletenbombe (Oui. J’ai mis toute mon âme pour trouver ce nom.).
Au programme: chaque dimanche un article spécial pour qu’on soit toutes bien dans notre corps et tête sur les plages (ou non)! On va parler rééquilibrage alimentaire, produits de beauté, fringues, et bien être!
ARE YOU EXCITED? (traduction pour les moins bilingues d’entre nous: z’êtes chauds les mecs?). Si oui, rejoignez moi sur Instagram ( Clarasemballe ), partagez le hashtag, rejoignez la team des poulets et/ou inscrivez-vous au blog!
BREF. TREVE D’INTRODUCTION.
Aujourd’hui, premier article de la série!
Comme on m’a toujours dit « un esprit sain dans un corps sain », ça me semble évident qu’on commence par parler de rééquilibrage alimentaire.
Avant tout: un rééquilibrage alimentaire n’est pas un régime!!! On ne s’affame pas, on ne supprime pas les glucides, on ne mange pas un demi radis, on se remet juste dans le droit chemin!
Aujourd’hui je vous propose donc 5 clés pour un rééquilibrage alimentaire en douceur, rapide et sans prise de tête.
Soyez stricte avec vous même sur ces 5 clés pendant 2 semaines (vous verrez déjà des résultats) et ensuite soyez plus souple. Accordez vous un repas plaisir dans la semaine, parce que la mal-bouffe c’est la vie des fois quand même.
  • Ecouter son corps
C’est le BA-BA d’un rééquilibrage, et même d’un bon mode de vie.
Si vous avez faim 2h après un repas, c’est mauvais signe! Cela veut dire que votre précédent repas n’était pas bien composé (on y reviendra).
Par contre, avoir faim au bout de 4h, là c’est bien: vous avez eu juste ce qu’il fallait au repas précédent et il est normal que vous deviez recharger les batteries! Ma mamie m’a toujours dit « avoir faim, c’est une bonne maladie », va-t-on remettre en cause la parole de Mamie? Je ne crois pas.
Après, tout le monde est différent, et il arrive que des personnes aiment manger en petite quantité plus de fois dans la journée! A vous de voir  à quelle fréquence et en quelles quantités vous devez manger.
Ecouter son corps, c’est au delà de savoir quand vous avez faim et quand vous êtes rassasiés: c’est apprendre à vous connaître.
  • Réduire les glucides le soir
Là il y a plusieurs écoles: il y en a qui les suppriment carrément, d’autres qui font comme si de rien n’était, et d’autres qui les réduisent.
Pour ma part, je m’écoute: si j’ai fait une séance de sport en fin d’après-midi, je mangerai un peu de glucide au diner mais il m’arrive de ne pas en prendre car je n’en ressens pas le besoin.
Pendant un rééquilibrage, je me trouve alléger le matin si je diminue le pain les pâtes etc avant de me coucher! Puisque le corps n’a pas besoin d’autant de « carburant » car il va se reposer pendant 8h, ce n’est pas grave de diminuer ou de supprimer l’apport.
  • Opter pour des options plus saines
C’est l’été, et avec ça revient les barbecue et les apéro. Sauf qu’on sait toutes que dans ces moments là sur la table il y a pas forcément des trucs bons pour la santé (genre les tucs toi même tu sais).
Pour évitez de craquer, mettez devant vous sur la table les options plus saine du style petites tomates ou amandes qu’il peut y avoir à l’apéro. Les olives c’est très salé et souvent baigné dans l’huile… Alors deux ou trois pas plus!
Au quotidien, essayez d’acheter bio et regardez bien les compositions! Les grandes surfaces sont les reines pour ce qui est de vous mytho: les gâteaux avec -56% de sucre par exemple sont blindés de faux sucre, tout aussi mauvais pour votre corps. Et le soi-disant « riche en magnésium », c’est juste parce qu’il y a un peu de chocolat sur le dessus, donc c’est normal.
  • L’alcool, les plats préparés, les sauces…
I know, I know, ça va être dur. Le petit verre de vin rouge, la facilité du plat préparé, le ketchup… Autant de chose qu’on a du mal à laisser tomber.
Mais comme je vous l’ai dit, il s’agit de revenir sur le droit chemin. Prenez votre verre de vin et votre sauce barbecue lors de votre repas plaisir! Et en dehors, préférez de l’eau pétillante par exemple
Vous verrez la différence: les sauces/plats préparés sont souvent blindées de sucre et l’alcool très calorique (et des calories inutiles puisqu’elles ne vous apportent rien au niveau nutritif)
  • Des assiettes complètes
Un repas équilibré c’est: une demie assiette de légumes, un quart de féculents (pain, pâtes..) et un quart de protéines (poisson, tofu, viande). Accompagnez ça d’eau et d’un peu de lipide (du bon gras! Avocat par exemple) et vous avez un repas nickel avec tout ce dont vous avez besoin pour péter la forme pendant les 4 prochaines heures.
Notez qu’il vaut mieux privilégier les glucides « lentes ».
En gros, les glucides sont le carburant de votre corps et si vous en prenez des « rapide » (du style cookies et autres trucs que j’appelle « 2 sec dans la bouche 2 ans dans les fesses ») votre corps va le consommer en 30 sec et vous aurez faim plus vite. Privilégiez les glucides « lentes » qui vous rassasieront sur le long terme.
Ne supprimez pas les glucides! Elles sont importante pour assimiler les protéines (et donc avoir le boule de Kardashian mais sans les implants).
  • Petit bonus
Je suis du genre à aimer me renseigner et trouver des recettes sur internet. Pour bien accompagner le rééquilibrage alimentaire je vous conseille bien de faire un peu de sport, et si vous n’êtes pas très avancée là dedans,  les vidéos Gym Direct sur youtube ou le Bikini avec Sissy vous aideront. Pour les recettes, j’aime celles de La Ligne Gourmande.

 

Voilà les amours, c’est tout pour le premier article de la série #pouletenbombe ! J’espère que le concept vous plaît, et que vous êtes toutes et tous impatients de voir la suite. On se retrouve chaque dimanche pour un nouvel article de la série, et le reste du temps pour un article hors-série. En tout cas, moi je vous fais un milliard de bibi, et je vous dis à mercredi!

 

Le contraire du rééquilibrage alimentaire
Nota bene: je ne suis pas nutritionniste, je vous livre juste ce que j’ai appris au fur et à mesure des erreurs que j’ai faites, et du chemin que j’ai parcouru… Si vous souffrez d’un vrai trouble alimentaire, allez voir un nutritionniste qui saura vous aiguiller bien plus que moi!

3 commentaires sur “Rééquilibrage alimentaire rapide & sans prise de tête #pouletenbombe

    1. Coucou! D’abord merci pour ton commentaire! D’abord moi j’essaye de varier les différents apports, par exemple en changeant les glucides d’un repas à l’autre (riz, lentilles…) et les légumes (toujours de saison). Ensuite j’adore regarder les recettes de saisons sur Pinterest, Cuisine AZ ou encore les blogs… Une chose aussi que j’adore c’est transformer moi même des recettes que j’ai vu au restaurant qui ne sont pas forcément saine en quelque chose que je peux manger sans prendre un gramme… C’est amusant, et ça développe ce côté « créatif ». Et pour rendre le tout appétissant, je te conseil les épices! Ça embaume la cuisine et ça rend le repas mille fois plus appétissant! Par exemple le poulet avec de la crème de coco et du curry c’est sain et c’est super bon… A toi de voir ce que tu aimes au fur et à mesure de tes expériences culinaires… Je t’embrasses Elena, merci encore de ton commentaire et à très vite

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.