La rhinoplastie, mon expérience et mes meilleurs conseils -partie une-

Hello mes poulets!

De retour comme tout les dimanches pour un article plus que spécial puisqu’on va parler de… Mon nez! Ou plus précisément de ma rhinoplastie.
La semaine dernière je vous ai annoncé de but en blanc que j’avais eu recours à cette chirurgie et je vous ai proposé un sondage pour savoir si oui ou non un article sur mon expérience vous intéressait.
La majorité ayant répondu oui, me voilà!
Sauf que je me suis rendu compte que j’avais teeeeeeelllement de choses à dire que ce n’est pas un ni deux mais TROIS articles que je vais vous proposer…!
Dans chacun de ces articles on va procéder en deux étapes: mes conseils puis mon expérience! Vous allez très vite comprendre, mais je pense que c’est plus simple et plus organisé de faire comme ça.
Bref, sortez les pop-corn on en a pour un bail les potos.
Petit disclaimer des familles:  
Cette série d’article risque de contenir des photos un peu deg (bouh du sang) et je conçois que la chirurgie esthétique soit un sujet sensible. Je n’incite en aucun cas à avoir recours à ce type de procédure, car comme je vais le mentionner plus bas, c’est un choix qui doit être mûrement réfléchi! Je partage juste mon expérience et mes meilleurs conseils pour celles et ceux qui aimeraient la connaître et avoir plus de renseignements… Par ailleurs, tout commentaire négatif non construit ne sera pas accepté! Aucun débat n’est à avoir, donc 🙂 PEACE
Dans ce premier article j’avais envie qu’on retourne au pourquoi du comment de la question. Pourquoi faire le choix d’une rhinoplastie? Quelles sont les premières réflexions à avoir? Comment trouver son chirurgien?
Vous allez tout savoir!
  • Se poser les bonnes questions
Pourquoi vous voulez passer par le bistouri? Est ce que c’est pour vous ou pour les autres? Est ce que cela va vous rendre plus heureuse? Est ce que fondamentalement vous en avez besoin pour vivre mieux et être en accord avec vous même?
Il me semble évident qu’une chirurgie esthétique doit être faite avant tout pour SOI et non parce que Pierre Paul et Jacques vous ont dit un dimanche de pleine lune que vous aviez une petite bosse, là, sur le coin gauche de votre narine.
La chirurgie, ce n’est pas un acte anodin! C’est comme un tatouage, quand c’est fait c’est fait et il n’y a pas de retour en arrière possible.
Posez vous les BONNES questions, parlez en avec votre entourage (qui n’a pas besoin d’être 100% d’accord, combien de fois j’ai entendu « mais il est très bien ton nez et après l’opération « ah oui ok c’est vrai c’est mieux ») car cela vous aidera à aiguiser votre réflexion.
Une rhinoplastie (et n’importe quelle chirurgie), doit se faire dans une démarche positive et quand c’est la dernière option dont vous avez recours pour vous sentir mieux et vous retirer un complexe qui est profond et qui vous empêche de vivre une vie normale.
Vous ne devez pas y aller en mode « je veux le nez de cette fille dans ce magasine » mais dans une démarche de vous accepter vous et donc d’avoir un nez qui va avec votre visage à vous et non pas à celui de Jacqueline.
De mon point de vue, ce délai de réflexion doit durer longtemps, voir plusieurs années. Car le corps change et notre vision sur nous aussi! Qui sait, peut être que dans 2 ans vous vous direz « ouuuuf heureusement que je l’ai pas fait parce que finalement, il est plutôt joli mon nez ».

3615 MY LIFE:

J’ai commencé à complexer sur mon nez vers 11 ans. Non pas parce que quelqu’un m’avait fait une remarque mais juste parce que j’avais remarqué que mon visage d’enfant commençait à changer et des traits plus marqués apparaissaient. Vous remarquerez que les enfants ont tous ou presque le même nez et que c’est au début de l’adolescence qu’il évolue.
Bref, presque du jour au lendemain je me suis retrouvée avec le nez de mon père sur moi. Sauf qu’un nez imposant sur un mec c’est moi choquant que sur une fille… Il était épais et j’avais une bosse plus qu’énorme (CF photo de couverture de l’article, où en plus j’étais dans ma période acné #miam)
Alors l’enfer à commencé… C’était impensable pour moi d’être de profil devant un garçon qui me plaisait ou même mes copines, impossible de me prendre en photo de profil, je faisais même attention à comment les lumières de la pièce étaient pour vérifier que ça ne faisait pas trop d’ombre et accentue ma bosse.
Des fois je me prenais en photo de profil, je faisais des retouches pour voir comment je serais avec un nez droit, et finalement je supprimais tout.
J’avais trouvé quelques parades pour me sentir mieux, dont le maquillage: j’accentuais un max mes yeux avec le plus de couleurs cheloues dessus (vive les smockeys verts en plein été au collège) pour attirer l’attention sur autre chose que ce qui se trouvait au milieu de mon visage.
Mon nez était devenu mon obsession NUMBER ONE (avec mon acné… Article ici).
Bref, ce complexe m’empêchait clairement de vivre! J’ai donc rapidement parlé de chirurgie esthétique. Mes parents voyaient à quel point je vivais mal ce complexe et ils ont compris que j’étais déterminée. Sauf que j’étais jeune et même si une rhinoplastie est faisable avant 18 ans, la plupart des chirurgiens n’opèrent qu’à la majorité qui correspond à peu près à la fin de la croissance des os. Mes parents m’ont donc dit qu’à 18 ans si j’avais toujours autant envie de me faire opérer alors ça serait mon cadeau d’anniversaire.
Vous vous doutez bien que si je fais cet article aujourd’hui, c’est que le problème n’est pas allé en s’arrangeant… Sauf qu’il faut prévoir 2 bons mois de rétablissement pour avoir une tête potable et à l’été de mes 18ans je n’ai pas pu avoir ce temps nécessaireC’est donc à celui de mes 19 que je suis passée à l’acte!
  • Trouver son chirurgien
Evidemment quand la décision est prise la question du chirurgien arrive vraiment vite.  Pour trouver son chirurgien il y a deux choses que je ne vous recommande PAS: prendre tel ou tel praticien parce qu’il a été recommandé par une « star » coucou la téléréalié, ils sont payés des sommes pharaoniques pour recommander ces chirurgiens et bien souvent c’est plus du marketing qu’autre chose.
Deuxièmement je ne vous recommande pas d’aller à l’étranger: si vous avez un problème une fois retourné en France c’est VOTRE soucis et les personnes qualifiées en France pour vous arranger ne voudront pas vous opérer car ils ne connaîtront pas votre cas. De plus une opération pareille se prévoit sur plusieurs rendez vous et donc un assez grande période, un voyage de deux semaines en Tunisie ou ailleurs histoire d’être opéré le plus vite possible n’est donc pas la meilleure pratique.
En revanche je vous recommande vivement le bouche à oreille, car c’est là qu’on peu vraiment avoir le ressenti des personnes! Lisez aussi les critiques qu’on peut avoir sur internet en général c’est plutôt aiguilleur!
Je vous conseille aussi de trouver un praticien qui opère dans un hôpital/clinique relativement proche de votre domicile pour faciliter  le transport le lendemain de votre opération (parce que soyons claire vous serez sonné et pas forcément d’humeur à faire 2h de bagnole).
Pourquoi pas en voir plusieurs aussi pour choisir le meilleur (vous allez voir après que ça n’a pas été mon cas!).
Dans tous les cas il faut y aller au FEELING: vous allez confier votre visage donc il faut que vous vous entendiez bien avec la personne qui va vous opérer, que vous définissiez des critères de sélections et que la connection passe bien. Sentez vous libre de poser les questions que vous voulez (aussi bêtes soient-elles) et surtout en confiance!

3615 MY LIFE:

Ma mère a été celle qui m’a accompagné dans mes démarches: elle avait entendu parlé autour d’elle de deux chirurgiens qui avaient opéré des collègues à elle et dont elle avait vu le résultat IRL.
Elle avait trouvé ça tellement naturel que lorsque le moment à été venu de choisir mon chirurgien c’est chez ces deux personnes que nous nous sommes tournées. C’était un homme et une femme.
Je n’avais pas vraiment de critères ci se n’est que je voulais une femme (sûrement pour le côté femme à femme où je me sentais plus en confiance et où j’avais l’impression qu’elle saurait plus le résultat esthétique que je désirais).
Bref, le premier rendez vous que j’ai eu à été avec cette chirurgienne. Le courant est tout de suite passé: j’ai aimé la salle d’attente, la secrétaire avenante… Tout les détails qui font qu’on se sent d’emblée en confiance.
La chirurgienne en question m’a dit exactement ce que je voulais entendre: je n’aurais pas un petit nez, pas un nez parfait mais j’aurais le nez qui me va et qui me fera me sentir totalement en accord avec moi même.
Le courant est tellement bien passé que j’ai su que c’était elle que je voulais et donc je n’ai pas pris de rendez vous avec l’autre chirurgien! Ce n’est pas forcément ce que je vous recommande, mais disons que le côté déterminé va avec ma personnalité 🙂
  • Etre prête pour les choses que les chirurgiens ne vous diront pas forcément
Les chirurgiens ne vous diront jamais tout sur l’opération! Si vous ne posez pas de questions (d’où l’importance d’en poser), ils n’y penseront pas car pour eux c’est hyper anodin comme procédure!
Il y a une grosse différence entre penser à faire une opération et réellement la faire… Croyez moi il faut être prêt mentalementVoilà quelques points que j’ai découvert avec mon expérience et dont je n’avais jamais pensé avant (pas de 3615 MY LIFE pour ce point ci):
Premièrement, l’addiction aux médicaments et les effets secondaires des médicaments prescrits. J’ai eu des nausées de OUF et j’étais de super mauvaise humeur dès que l’effet de l’opium diminuait car le corps devient addict très rapidement et l’effet du manque arrive plus vite qu’on ne le croit… Soyez prêt à ça et respectez les doses prescrites c’est hyper important.
Vous n’aurez pas le résultat exacte des simulations: une opération c’est pas comme un coup de photoshop… Il y a des paramètres à prendre en compte! Donc non, vous n’aurez pas le nez qu’il y a sur la retouche mais bel et bien un nez qui vous VA et c’est le plus important non?
Vous aurez beau y avoir mûrement réfléchi, il y aura toujours un moment où vous vous direz que vous avez merdé. C’est normal, ça va avec le côté impressionnant de la chose… C’est un nouveau vous, mais si vous avez suivi le point 1 et 2 vous êtes en accord avec votre décision et vous avez confiance en votre chirurgien… Donc il n’y a pas de raison, vous n’avez pas merdé il faut juste attendre que le résultat soit fini!
La sensibilité du nez change… Etttt oui! Personnellement j’ai mis deux ans à ressentir totalement tout mon nez et encore aujourd’hui lorsque je mets mon doigt sur l’arête il y a un endroit où j’ai une sensation super bizarre! C’est normal c’est le temps que le nez reprenne ses droits (un animal à part entière).
Ce n’est pas une opération qui fait mal mais c’est hyper impressionnant. Croyez moi il faut avoir le coeur bien accroché: on voit beaucoup de son sang (notamment quand on vous retire les mèches, on aurait littéralement dit une fontaine) et les gonflements/bleus font que vous ne vous reconnaissez pas dans le miroir… Ca peut faire très peur. Bien sûr le chirurgien vous dit que vous serez gonflé, mais le corps est imprévisible et personnellement j’ai beaucoup plus saigné et gonflé que la normal… (pour vous dire j’ai même pleuré du sang la première nuit!)
Capture d’écran 2018-09-29 à 18.36.48.png
Le lendemain matin de mon opération

Voilà mes amours, c’est tout pour la partie une, on se retrouvera très vite pour la partie deux (pas le week end prochain pour laisser place à un peu plus de beauté mais celui d’après!). En attendant je vous fais pleiiiins de bisous et je vous dis à très vite pour la suite!

Trop de suspens

4 commentaires sur “La rhinoplastie, mon expérience et mes meilleurs conseils -partie une-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.