La limite de mon féminisme

La dernière fois je me baladais sur Youtube et je suis tombée sur la vidéo de MyMy « pourquoi le féminisme c’est cool ». En gros à un moment elle dit que le féminisme c’est aussi le fait que tu peux être qui tu veux et t’accepter comme tu es. Le féminisme rime donc avec acceptation de soi et la reconnaissance que chaque corps est unique et beau.

Ce n’est pas nouveau pour vous, je me suis toujours identifiée comme féministe. Je me bats tous les jours pour nos droits (et nos devoirs) en tant que femme et je continue d’aspirer à l’égalité. C’est un combat qui me parle, que j’ai envie de mener.
Pourtant, même féministe, même dans cette lutte pour que tout le monde s’accepte et que chaque être soit valorisé et égal à un autre, je lutte encore pour me trouver jolie et égale aux autres filles.

Combien de fois par jour je pense à mon poids? Combien de fois par jour j’essaye de calculer le nombre de centimètres qui constituent l’écart entre mes cuisses? Et combien de fois par jour je désespère que cet écart ne soit pas plus grand? Il est 11h du mat et j’ai du regarder mes cuisses 5 fois dans la glace depuis mon réveil.

On vit dans une société qui nous dit comment on devrait ressembler, agir et penser en tant que femme. Sur instagram (pourtant mon réseau préféré) on voit des filles toutes plus canons les unes que les autres, toutes plus mieux gaulées les unes que les autres et non seulement nous ça nous fou la pression parce que même dans le noir et derrière un arbre on leurs ressemble pas mais en plus ça fou dans la tête de nos mecs que pour être désirables il faut être comme elles.

« Pour être belle tu dois avoir des fesses mais attention surtout pas de cuisse, tu dois avoir des seins mais surtout pas de ventre. Et puis tes bras il faut qu’ils soient maigres comme des baguettes. Et tant qu’à faire, refais toi les lèvres parce que là ca va pas du tout ».

« Si tu n’es pas bien dans ton corps tu n’as qu’à faire quelque chose » me direz vous. C’est vrai. Mais même quand j’ai été au plus mince je me suis trouvée énorme. Jamais assez fit, jamais assez jolie, jamais assez grande pour me plaire et pour plaire aux autres.

Parce qu’on fond on est jamais assez bien, même au meilleur de nous même on trouvera toujours quelque chose à se redire. Ce n’est pas un problème de chiffre sur la balance ou de centimètres, c’est un problème de société.

Est ce que manger moins de 1000 calories par jour, est ce que se priver de manger un carré de chocolat, est ce que s’empêcher de vivre c’est la rançon pour être « belle »? Quand se comparer à chaque fille dans la rue est devenu un quotidien, comment trouver de la place pour les choses qui importent vraiment?

Vous le savez, j’ai eu un cancer petite, du coup l’idée de la mort a toujours été dans un coin de ma tête. Je suis intrinsèquement consciente qu’il y a une probabilité que je ne sois plus sur cette terre demain. J’ai fondé ma vie la dessus. Mais la seule chose qui ne suit pas c’est ça: l’acceptation de mon corps.

Je ne veux pas mourir en ne m’étant jamais totalement acceptée. Et pourtant, je continue à scruter cet écart entre mes cuisses. Ces cuisses que je peux trouver potables le matin et énormes 10 minutes après mon petit déjeuner.

Des fois je me pose la question de savoir si on est toutes pareil ou si je suis la seule noyée dans mes faux kilos. A quel moment a-t-on perdu notre innocence de petite fille avec nos BN du goûter sans l’option culpabilité qui les accompagne maintenant?

J’en ai un peu marre d’être auto-ingrate, de ne pas aimer ces cuisses qui me portent tous les jours ou ce ventre qui soutient ce qui me fait vivre. J’en ai un peu marre d’être éternellement insatisfaite de mon reflet dans le miroir. J’en ai un peu marre de cette limite que je mets à mon féminisme.

Alors non, je ne vais pas arrêter de me laver et de m’épiler mais j’ai décider de m’accepter un peu plus, pour peut être un jour m’accepter totalement.

Bref, c’était la pensée du soir et de ce dernier mois, j’attends avec impatience (j’avoue) vos retours et vos pensées à vous dans les commentaires. On se retrouve très très vite dans un nouvel article et bientôt sur Youtube. En attendant, n’oubliez pas que vous êtes les plus belles ❤ Coeur sur vous mes poulettes.

Moi quand je vous vois

3 commentaires sur “La limite de mon féminisme

  1. Je pense qu’il faut arrêter de se comparer aux autres. Il faut s’accepter même si c’est compliqué. J’ai longtemps complexée sur mon poids et mon corps très fin, voir maigre. Tout simplement parce que c’était ma morphologie. Et longtemps mon entourage m’a fait des remarques du genre « mais manges, t’as rien mangé, « t’as vu comme t’es maigre », « la chance d’être aussi maigre en mangeant autant ». C’était juste ma morphologie. J’ai commencé à me dire « j’ai de la chance, je mange beaucoup mais je grossi pas ». Puis quand j’ai commencé à prendre la pilule, explosion sur la balance. J’ai pris quelques kilos, qui faut l’avouer ne m’on pas fait de mal. Mais c’est vrai que je me contentais de mon mince corps et là je me retrouve avec des formes de femmes que j’accepte avec le temps. Et qu’est-ce qu’elles sont belles les femmes avec des formes ! ❤
    Tu y arriveras ne t’en fais pas ! xx

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ce que j’essaye toujours de me dire, qu’il faut arrêter de se comparer… Mais au final quand la société t’élève un peu dans ce but de comparaison perpétuelle, ça devient dur d’en sortir…
      Il faut qu’on se rentre dans la tête qu’on est toutes jolies et capables de s’aimer et d’être aimer.
      Coeur sur toi Eloise pour ton message qui vient du coeur, t’es la plus mimi ❤

      Aimé par 1 personne

  2. quelle jolie article, il me parle tellement.
    J’espere aussi pouvoir un jour m’accepter, et pouvoir être égal a tout ce monde qui m’entoure … Il y a encore tellement de travaille la dessus, mais je me dit que petit à petit on arrive a faire une grande chose …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.